La COTE D’IVOIRE face au broutage ou l’escroquerie en ligne

Le broutage ou l’escroquerie en ligne en Cote d’Ivoire qu’est-ce??

La population ivoirienne  constituée en majorité de jeunes, a perdu ses repères depuis l’avènement du ‘’coupé-décalé’’ (rythme urbain) en 2002, dans un contexte sociopolitique aggravé par la guerre. Les créateurs et concepteurs du coupé décalé qu’on appelait ‘’Jet Set’’ à l’époque avec pour chef de fil, feu Stéphane Doukouré alias « Douk Saga », avaient réussi à séduire une tranche de la population avec leur dandysme, et aussi leur « travaillement » (la distribution de billets de banque sans compter, dans les lieux publics…).

Adulés et courtisés, tellement chargés de frics, ils étaient soupçonnés d’être des escrocs du net appelés dans le jargon ivoirien « les brouteurs ».

A cette époque, quel jeune ne désirait pas être ami à eux ou ne voulait pas leur ressembler ? Sans le savoir, le coup d’envoi dans la course à l’argent facile, par tous les moyens, venait d’être donné.

Aujourd’hui, nous assistons à une perte galopante des valeurs morales ! Le « broutage » bat son plein. Tout le monde veut à tout prix gagner de l’argent facilement dans l’arnaque via Internet.

Malheureusement pour ces ‘’brouteurs’’ qui portent une atteinte grave à l’image de la Côte d’Ivoire, à la réputation et l’économie de notre pays, l’État n’entend plus croiser les bras et assister à cette course illégale au gain facile, sans réagir. Une loi a été mise en place pour lutter contre cette infraction qui se commet essentiellement dans le cyber espace : C’est la loi N°2013-451 du 19 juin 2013 relative à la lutte contre la cybercriminalité.

Ainsi, une lutte, une traque même est menée contre les brouteurs par la police de lutte contre la cybercriminalité. Certains cybercafés sont surveillés et souvent pris d’assaut pour dénicher les délinquants…

Voir aussi: Le vol de données en Cote d’Ivoire que dit le Droit? Peut-on voler un objet inssaisisable?

Mais face à cette riposte, les jeunes ‘’brouteurs’’ désireux de ne pas perdre leur rythme de vie élevé, les brouteurs vont changer de stratégie de « barra » et se déporter de plus en plus vers un autre terrain : les pratiques occultes.

Désormais, ils gagnent beaucoup plus qu’on ne l’imagine. L’arnaque virtuelle n’est devenue qu’une simple couverture. Les sacrifices occultes sont leur principale activité. Pour avoir de l’argent ils sont prêts à tout : égorger un enfant pour leur rituel par exemple. L’on se rappelle l’aveu du meurtrier Bonny Evrard à Bonoua (Sud-est de la Côte d’Ivoire) parut au journal Télévisé de la première chaine Nationale Ivoirienne…

Très souvent même, ils offrent en sacrifice leur propre vie parce qu’étant jeunes. Les « brouteurs », on les trouve partout. Leur âge oscille entre 13 et 30 ans. D’autres, au volant de grosses cylindrées, bouteilles de champagne en main, parcourent   hôtels luxueux et autres salons VIP des boites de nuit des grandes villes ivoiriennes…

Voir aussi: L’impact des réseaux sociaux sur la société ivoirienne

Hélas, la société reste silencieuse !! Parents et amis bien au contraire, les traitent avec respect et sympathie alors qu’ils commencent à endeuiller des familles.
Certes, certains parmi eux ont pu sortir leur famille de la misère. Plusieurs se sont même tracé un avenir tranquille et ont retrouvé le droit chemin. Mais, cela ne justifie en rien un tel silence de la société en général…

Parents et amis, on ne parle plus simplement d’arnaque financière via le Net, mais on parle aussi de meurtres (sacrifices humains) … Alors, c’est maintenant qu’il faut agir, sensibiliser, conseiller, rééduquer cette jeunesse ivoirienne, afin de lutter contre ce phénomène. Et nous pensons que les autorités compétentes doivent redoubler d’ardeur dans ce sens.

Sinon, comment dire à nos enfants, dans cette société nouvelle qui a vu des gens devenir millionnaires sans efforts par l’arnaque, qu’il faut se donner de la peine à l’école ou à toutes autres activités honnêtes pour réussir dans la vie ?

Il faudra d’abord résoudre le problème du broutage au fond, surtout que les vies humaines sont désormais exposées… Ainsi, tout ira pour le mieux.

Tous, nous devons participer à l’éradication de ce fléau car, soulignons-le, tout commence dans la famille, la communauté avant de toucher la Nation toute entière.

Pour finir, nous aimerions que les brouteurs sachent et n’oublient pas ceci : « la richesse s’invite bien chez un pauvre qui travaille résolument… et même si le travail que nous exerçons ne nous fait pas sortir de la misère, il nous garantit la dignité… »

Steven Tabé, JurisTIC-CI

5 pensées sur “La COTE D’IVOIRE face au broutage ou l’escroquerie en ligne

  • 14 juin 2019 à 4 h 51 min
    Permalink

    Attention au arnaque prenez note
    J’ai été victime d’une grosse arnaque.
    Le coupable de cette infraction était un homme d’affaire du milieu pétrolier qui devait se rendre urgemment en côte d’ivoire.Dès son arrivée, il m’a fait signe de vie et nous avons dialogué sur skype pendant quelque semaine.
    Suite a cela, il m’a dit qu’il a été victime d’une agression et me demandait de l’aide, c’est a partir de cet instant que mon calvaire a commencé, j’ai dépensé jusqu’à 67.400 euros plus les frais de payement. Compte tenu de la situation, j’ai porté plainte auprès de la gendarmerie de France et le lieutenant m’a signifié de contacter lieutenant ROUSSEAU spécialiste des arnaques sur internet. Alors, j’ai pris contact avec lieutenant Charles ROUSSEAU et grâce a ces enquêtes il trouvera facilement vos escrocs grâce a un système GPS Graph, l’arnaqueur a été arrêter et déféré devant le parquet d’Abidjan au tribunal pour ces actes et ma aussi aider a récupérer mon argent perdu. Ainsi, je vous conseille de le contacter si vous êtes victime d’une arnaque.

    Pour tout ceux ou celles qui ont été dans le même cas comme moi voici l’adresse émail du LIEUTENANT DE POLICE MR CHARLES ROUSSEAU.
    E mails : INT.CELLULEGOUV@GMAIL.COM

    Sa stratégie est très bonne.
    Bien à vous.

    Répondre
  • 9 juin 2019 à 20 h 45 min
    Permalink

    Bonsoir je me nomme Lulianna je me suis fait arnaquer par une personne sois disant habitant en Afrique .Je devais bénéficier d’un héritage de 400.000€ je lui et envoyer trois mandat western union l’un de 4500€ pour les dossier puis d’autres mandat au total j’ai perdus plus de 13500€ et une Cellule Régionale de Répression Contre la Cybercriminalité (CRRCC) basée en Afrique en Europe et au canada ; m’avais aidé a récupéré mes fonds. Alors n’hésitez pas à les contacter si vous aviez été victime d’arnaque comme moi ou d’une arnaque aux sentiments, héritages, bancaires, de prêt entre particulier ou encore tout autre arnaque à leur adresse ils vous aideront à mettre la main sur votre escroc et engager les procédures pour votre remboursement ainsi qu’un dédommagement selon le cas

    Voici leur contact Email: Franck.Kaska@hotmail.com

    Contacter les si vous avez aussi perdu de l’argent avec ces escrocs Merci

    Répondre
  • Ping :LE MOBILE BANKING

  • 7 octobre 2017 à 13 h 45 min
    Permalink

    Salut !
    C’est avec un réel plaisir que je vous lis via votre Blog.
    Je trouve vos articles édifiants.
    Merci de continuer dans ce sens.
    Bien cordialement !

    Répondre
    • 10 octobre 2017 à 16 h 44 min
      Permalink

      Salut Monsieur Serge Paco nous vous remercions pour l’intérêt que vous portez à notre blog. Nous sommes ouverts pour toutes questions relatives au Droit des TIC n’hésitez pas à nous contacter.

      Cordialement. L’équipe JurisTIC-CI

      Répondre

Merci de laisser un commentaire